Nos sites en Belgique

La valorisation des ressources naturelles est précédée par la phase de connaissance des gisements et des possibilités d’exploitation, en lien avec les composantes environnementales, légales et sociales.

Ainsi les sites de On-Jemelle et de Merlemont ont entrepris des démarches pour poursuivre leurs activités.

 


 

Fondé par Hippolyte Dumont en 1889, le site d’Hermalle est le berceau du groupe Lhoist.

Nos centres de décisions pour le groupe et pour l’Europe de l’Ouest, les centres mondiaux de recherche et développement et des technologies de l’information sont basés dans le Brabant wallon. La Wallonie reste donc très importante pour la direction du groupe, mais aussi pour nos actionnaires familiaux, qui vivent en Belgique et y restent très attachés. 765 emplois directs et de nombreux emplois indirects sont générés en Belgique.

Les activités européennes et belges sont particulièrement importantes pour le groupe Lhoist. L’Europe représente, en effet, près de 60% de nos activités au niveau mondial, tandis que la Belgique représente encore et toujours près d’un quart de nos activités en Europe.

Contact presse : press@lhoist.com

 Les activités industrielles belges de Lhoist sont réparties sur 4 sites de production :

Site de Lhoist à Hermalle (1889) 

L’activité de l’usine d’Hermalle est une référence en matière de transformation et calcination de calcaire et de dolomie, indispensable dans de nombreux secteurs industriels tels que l'industrie sidérurgique, la fabrication des briques réfractaires, la protection de l’environnement et la chimie. Il s’agit de la deuxième usine par sa taille de production de chaux/dolomie en Europe.

Les outils de production du site d’Hermalle sont exclusivement alimentés en pierre par d’autres usines wallonnes : la carrière de Marche-les-Dames fournit la dolomie via la Meuse et la carrière de la Boverie à Rochefort est le seul site d’approvisionnement en calcaire.

La capacité totale de production de l'usine est de l'ordre d’un million de tonnes de chaux et de dolomies par an.

Le site d’Hermalle emploie environ 200 personnes en direct. Une étude réalisée en 2013 par l’UCL évalue à 130 le nombre d’emplois indirects générés par les activités sous-traitées ou de fourniture uniquement pour la chaux.

Contactez-nous

Site de Lhoist à Marche-les-Dames (1937)

Le site de Marche-les-Dames consiste en l’extraction de dolomie (calcaire magnésien) indispensable dans de nombreux secteurs industriels tels que la sidérurgie, la production de verre, l’industrie chimique ainsi que l'agriculture et la fabrication de fertilisants. Une partie de la dolomie extraite est portée à très haute température dans des fours afin de produire de la dolomie frittée pour la fabrication des briques réfractaires. 

La carrière de Marche-les-Dames fournit également en dolomie le site de Lhoist à Hermalle pour la fabrication de dolomie cuite industrielle.

La production totale de l'usine est de l'ordre de 3 millions de tonnes par an.

Le site de Marche-les-Dames emploie environ 200 personnes en direct. 

Contactez-nous

Site de Lhoist à On-Jemelle (1924)

L’usine de On-Jemelle exploite le calcaire de la carrière de la Boverie, située à Rochefort. La pierre extraite est orientée vers l’unité de concassage.  La carrière de la Boverie fournit également le site de Lhoist à Hermalle en pierre à chaux.

Les fours constituent le cœur de l’activité de transformation de la pierre calcaire en chaux. Chaque année,
400 000 tonnes de chaux sont expédiées par camion ou wagon, principalement à destination de clients sidérurgistes ou actifs dans la protection de l’environnement.

Le site de On-Jemelle occupe 105 personnes en direct. 

Une étude réalisée en 2013 par l’UCL évalue à 161 le nombre d’emplois indirects générés par les activités sous-traitées ou de fourniture.

www.carriere-boverie.be 

riverains.lhi@lhoist.com

Contactez-nous

Site de Merlemont

Les Dolomies de Merlemont sont présentes sur la commune de Philippeville depuis plus d’un siècle et appartiennent au groupe Lhoist et au groupe Yara.

Les Dolomies de Merlemont extraient la dolomie ocre/beige, la concassent et la commercialisent sous la marque déposée  GRAVIER D’OR® qui embellit les allées et chemins de parcs et jardin par sa couleur chaude. La dolomie grise extraite et concassée est destinée à la fabrication d’engrais.

La capacité de production totale de l'usine est de l'ordre d’un demi-million de tonne de dolomie par an.

Le site de Merlemont emploie directement 13 personnes et indirectement 37 personnes.

www.carriere-merlemont.be

Contactez-nous