Découvrez les fonctionnalités multiples de la chaux et des minéraux

Traitement metallurgique des metaux non ferreux

La chaux joue un rôle majeur dans l'industrie des non-ferreux, notamment lors de l'enrichissement de minerais de cuivre, d'alumine, d'or, de nickel, de zinc, de cobalt et du plomb.

Ajuster le pH – conditions alcalines

La chaux fournit les conditions alcalines nécessaires pour faciliter indirectement la flottation du cuivre, du zinc ou du plomb et abaisser celle des impuretés contenues dans les minerais. Elle est largement utilisée pour l'enrichissement du minerai d'or, couramment effectué par lixiviation au cyanure. Le rôle principal de la chaux consiste à atteindre la valeur de pH > 11 pour éviter toute volatilisation et perte de la solution de cyanure chargée.

Le lait de chaux optimise les opérations de digestion et de filtration intervenant au cours du procédé Bayer de transformation de la bauxite en alumine.

Autres traitements de raffinage impliquant la chaux :

Fondre et purifier

Dans les fonderies de cuivre, la chaux agit comme fondant. La chaux joue aussi le rôle de réactif pour traiter les fumées provenant des opérations de coulée. La chaux sert de réactif pour retirer l'arsenic du cuivre dans les convertisseurs et les fours électriques à anode.

Dans le cadre du raffinage du magnésium, Lhoist a développé des fondants anhydres de qualité élevée : ils sont destinés à purifier le métal en extrayant les inclusions des rebuts au cours du procédé de refusion et en les séparant du métal propre.

Couvrir et protéger

Les produits anhydres couvrent le magnésium fondu et le protègent de toute oxydation. Ces propriétés en font des produits pratiques pour éteindre les départs de feux dus à la présence de magnésium : ils forment une barrière liquide au-dessus du magnésium liquide et le privent ainsi d'oxygène.