A propos de Lhoist

 

Historique

origines Chronologie

Origines

Nos racines remontent au XIXe siècle lorsqu'en 1889 Hippolyte Dumont ouvre une usine en Belgique.

En un siècle, la société s'est étendue à l'échelle internationale : en France d'abord, en 1926, sous l'élan du gendre du fondateur, Léon Lhoist. Il a développé l'entreprise en rachetant des usines à chaux, calcaire et dolomie en Belgique et en France. Au cours des 35 dernières années, la quatrième génération d'actionnaires n'a eu de cesse de faire grandir l'entreprise sous l'impulsion du Baron Berghmans, actuel président de l'entreprise.

Dans les années 80, le Groupe a traversé l'Atlantique pour rentrer sur le marché américain. Les années 90 ont offert des opportunités d'expansion importante en Europe de l'Ouest et de l'Est, en Allemagne et en Scandinavie. Le nouveau millénaire a encore élargi notre horizon de l'Europe du Sud jusqu'au Brésil et progressivement jusqu'en Asie.

Aujourd'hui, nous sommes un des leaders mondiaux en production de chaux, dolomie et autres minéraux. Nous continuons notre croissance par l'acquisition et l'entrée sur de nouveaux territoires. En misant sur les attentes des clients existants et nouveaux, nous investissons également dans de nouvelles installations et dans le développement de notre portefeuille de solutions et de produits innovants.

Ces dernières décennies, la production du Groupe a été multipliée par dix et son chiffre d'affaires par 40. Lhoist exploite 100 sites répartis dans plus de 25 pays et compte 6 400 employés de plus de 40 nationalités différentes.

1889

Hippolyte Dumont

Hippolyte Dumont épouse en 1889 Caroline Wautier. De leur union naît le nom Dumont-Wautier encore utilisé de nos jours pour désigner l'installation industrielle et les carrières situées le long de la Meuse près de la ville belge de Liège.
Hippolyte Dumont possède à l'époque trois usines de fabrication de briques. Il acquiert par la suite les fours à chaux d'Ampsin. En 1900, il achète une carrière à Hermalle-sous-Huy où il construit neuf fours à chaux entre 1901 et 1912. Le siège social à Hermalle est né !
Cet homme polyvalent et entreprenant est le fondateur du groupe qui porte aujourd'hui le nom de son gendre, Léon Lhoist.

1924

Léon Lhoist

Léon Lhoist, gendre d'Hippolyte, fonde les « Établissements Léon Lhoist » à Jemelle en Belgique.

1926

France

La création des Carrières et Fours à Chaux de Dugny, en France, marque le début de l'expansion internationale de Lhoist.

1981

États-Unis

Lhoist pénètre le marché américain en 1981 grâce à une prise de participation dans Chemical Lime au Texas.
Le Groupe poursuit son expansion vers l'ouest par le rachat de la division « Chaux » de Genstar en 1986 et vers le sud-est par l'acquisition d'Allied Lime en 1989.

1992

République Tchèque

L'achat de Vápenka Certovy Schody (VCS) en République tchèque permet l'entrée du Groupe en Europe de l'Est.

1993

Allemagne

Joint-venture avec RWK Kalk, Allemagne.

1994

Pays-Bas

Joint-venture avec Nedmag, Pays-Bas.

1995

Missouri (États-Unis)

Construction de la plus grande usine américaine du Groupe à St. Geneviève, Missouri (États-Unis) sur les rives du Mississippi.

1996

Danemark, Norvège et Suède

Lhoist achète Faxe Kalk opérant au Danemark, en Norvège et en Suède.

1996

Pologne

Lhoist poursuit son expansion en Europe de l'Est grâce à l'acquisition d'installations de production de chaux en Pologne à Bukowa et, en 1998, à Opolwap.

1999

Allemagne

Acquisition de Rheinische Kalksteinwerke Wülfrath (RKW), Allemagne. RWK et RKW fusionnent en une nouvelle société : Rheinkalk.


Le Groupe renforce sa division

« Réfractaire Dolomitique » en formant Wülfrath Refractories, fusion de Lhoist Réfractaires, acquise en 1993, avec Wülfrather Feuerfest (Allemagne), ancienne division de RKW.

 

 

2000

ROYAUME-UNI

Acquisition des activités liées à la chaux de la firme RMC Industrial Minerals au Royaume-Uni. La nouvelle entité fonctionnera sous l'appellation de Lhoist UK Ltd.

2001

États-Unis, France, Espagne, Portugal

Acquisition du groupe américain Baker. Les activités réfractaires de Baker et Wülfrath (Allemagne) fusionnent pour former LWB Refractories.

Acquisition du Groupe Balthazard & Cotte, producteur de chaux très renommé en France et en Europe du Sud, basé à Grenoble (France) et opérant en France, en Espagne et au Portugal.

2002

Pologne

Acquisition des opérations chaux et dolomie du Groupe Heidelberg Cement à Gorazdze et Sabinow, Pologne.

2004

Brésil

Lhoist pénètre le marché brésilien grâce à l'acquisition de la division « Chaux » du Groupe Votorantim (Cal Itaú) comprenant 4 usines dans l'État de Minas Gerais (São José da Lapa, Matozinhos, Arcos et Limeira).

2005

Division Réfractaires

Lhoist cède sa division

« Réfractaires ».

2006

États-Unis

Lhoist rachète la firme américaine Franklin Industrial Minerals, producteur important de calcaire et d'argiles plastiques traités, possédant neuf usines dans le sud-est des États-Unis et au Texas.

2008

Malaisie

Lhoist acquiert une carrière de calcaire près d'Ipoh, Malaisie.

2010

RUSSIE, OMAN

La joint-venture établie par Lhoist et le groupe métallurgique russe TMK a reçu une licence pour l'exploitation d'une carrière située dans l'Oural.

Lhoist et le Groupe Suhail Bahwan ont formé une joint-venture, Bahwan Lhoist LLC, afin d'explorer et de développer les ressources de calcaire et de dolomie en Oman.

2011

Brésil

Joint venture avec Cal Norte e Nordeste S.A.

2013

Malaisie

Acquisition de Megah Jaya Industries Sdn Bhd.

2014

Brésil

Acquisition d'Araguaia Mineração et Indústria Ltda.

2014

Royaume-Uni

L’acquisition de Steetley Dolomite permet à Lhoist de fournir de la chaux dolomitique à l’industrie sidérurgique britannique, tout en approvisionnant le reste de l’Europe. L’acquisition de Steetley élargit également le portefeuille de produits Lhoist, ouvrant de nouvelles opportunités pour la chaux dolomitique dans le secteur des produits réfractaires et la sidérurgie.

2015

Malaysia & Singapore

Acquisition des activités de la chaux de NSL Group.

2015

Allemagne

Acquisition des activités de la chaux d'Istein et Walhalla du Groupe HeidelbergCement.