La chaux dans l'histoire

Personne ne sait vraiment quand on a découvert la chaux. On peut imaginer que nos ancêtres utilisaient la pierre calcaire pour protéger les foyers. Le feu, en échauffant les pierres, a donné la première chaux calcinée. Ensuite, sous l'effet de la pluie, la chaux s'est transformée en hydroxyde de calcium qui, par réaction avec les cendres et le sable présent autour du feu, a conduit au tout premier mortier. La découverte de fondations en chaux en Turquie orientale prouve que cette matière était déjà utilisée il y a 14 000 ans. Encore auparavant, la grotte de Lascaux en France a révélé des fresques réalisées avec des pigments d'oxydes de fer naturels appliqués sur les murs humides à haute teneur en calcium (calcaire) remontant à 16 000 ans. 


Dates clés de l'usage de la chaux

- 7 500 ans avant J.-C. environ

Les peuples qui vivaient dans la région de l'actuelle Jordanie fabriquaient un enduit à base de chaux et de calcaire concassé non chauffé dont ils couvraient les murs, les sols et les âtres de leurs maisons.

- 3 000 ans avant J.-C. environ

Les Égyptiens tannaient les peaux avec de la chaux et ont construit une des merveilles du monde en calcaire : la pyramide de Khéops haute de 137 m.

- 2 800 ans avant J.-C. – 1000  ans après J.-C. environ

Les Celtes fertilisaient leurs champs en y répandant de la chaux. Les couleurs à la chaux sont visibles sur les fresques grecques.

- 500 ans avant J.-C. environ

Les Chinois ont construit les 2 500 km de la Grande muraille de Chine en stabilisant le sol avec de la chaux et en utilisant des mortiers à base de chaux pour assembler les pierres.

- 753 ans avant J.-C. – 535 ans après J.-C. environ

Les fresques romaines comportent de la chaux colorée tout comme les édifices. Les femmes coloraient leurs cheveux en rouge clair avec de la chaux non éteinte.

400 ans après J.-C. – 1 100 ans après J.-C. environ

Après avoir découvert les propriétés de la chaux, les alchimistes ont créé un savon à base de cendres de bois. Le logo Lhoist n'est pas sans rappeler le symbole alchimique de la chaux.

- 1 300 après J.-C. – 1 800 ans après J.-C. environ

La chaux était largement utilisée dans toute l'Europe en tant qu'enduit et peinture décorative et servait comme matériau principal des maisons.

 

XIVe et XVe siècles

Dans le Sud-est de l'Angleterre, les artisans appliquaient des crépis décoratifs à la chaux sur l'extérieur des structures en bois. À la Renaissance, la chaux a connu un renouveau dans l'art de la peinture et des enduits.

XVIe siècle

L'usage de la chaux a progressé au rythme des nouvelles inventions, notamment dans le secteur de la construction étant donné que de nouveaux procédés accompagnaient le développement de différents types de structures et de finitions.

XVIIe siècle

La technique Scagliola à la mode remplace les incrustations en marbre onéreuses. Elle impliquait un mélange pigmenté de poussières de chaux, de marbre ou de tartre. Cette technique servait également à créer des façades de bâtiments, des colonnes en stuc, des sculptures et d'autres éléments architecturaux imitant le marbre.

XVIIIe et XIXe siècles

Black et Lavoisier décrivent la réaction chimique de la chaux. Debray et Lechatelier découvrent d'autres qualités et applications. Par exemple, le calcaire est introduit pour la première fois comme ingrédient du dentifrice.

XXe et XXIe siècles

La prolifération de nouvelles innovations, notamment la naissance et le développement rapide des technologies, ont élargi l'usage de la chaux. De nos jours, pas une minute ne passe sans que nous soyons face à un produit à base de chaux ou aux résultats de traitements impliquant la chaux sous une forme ou une autre.

Comment se fabrique la chaux ?

Aujourd'hui, l'industrie de la chaux fait appel aux technologies les plus modernes et les plus adaptées pour limiter la consommation énergétique, satisfaire aux directives strictes en matière d'émissions et répondre aux exigences de qualité des divers marchés.  

La vidéo présente un four à chaux traditionnel alimenté et piloté par des villageois. Cette production traditionnelle est devenue rare, mais a encore lieu de nos jours dans certains pays. Toutes les étapes étaient réalisées à la main (calibrage des pierres, enfournement, alimentation du combustible et récupération de la chaux) et satisfaisaient les besoins locaux. La production n'était pas continue, mais comportait plusieurs cycles. Comme vous pouvez le voir, il était extrêmement difficile de produire de la chaux dans des conditions sécurisées, sans polluer l'atmosphère, et avec une qualité minimum stable. L'industrie de la chaux a réalisé d'immenses progrès dans tous ces domaines au cours du siècle dernier.

Dans les années 1870-1880, les fours les plus efficaces étaient construits à partir de plans brevetés et continuellement alimentés en combustibles. Ils produisaient des chaux en roches de première catégorie à partir des pierres calcaires extraites des carrières. 

Le traitement de la chaux est ensuite devenu plus efficace grâce à de nouvelles solutions pour diminuer la consommation de combustibles et mieux exploiter les gisements. Les améliorations sont permanentes. Lhoist est largement impliqué au niveau du secteur dans la conception et le développement des nouvelles technologies et procédés et, en particulier, ceux qui ont pour objectif de réduire l'impact écologique de notre industrie.

 

Old-lime-kiln-Web

Old lime kiln web