Fer et acier

Iron and Steel

Fer et acier

Nos minéraux et nos produits à base d'oxyde de calcium et d'oxyde de magnésium interviennent tout au long des processus sidérurgiques et métallurgiques comme liants ou fondants pour la formation du laitier. Le laitier permet de retirer les impuretés néfastes, notamment l'oxyde de phosphore, la silice et le soufre. Les produits Lhoist contribuent également à améliorer la productivité et à se conformer aux réglementations environnementales.

L'industrie de l'acier est l’un des moteurs les plus importants de l'économie mondiale étant donné son rôle primordial dans la construction, l'industrie automobile et le génie mécanique. En 2012, la production mondiale avoisinait 1,55 milliards de tonnes d'une valeur de près de 1 000 milliards de dollars. Il faut entre 30 et 70 kilos de chaux vive, et de 100 à 200 kg de calcaire pour produire 1 tonne d'acier.

Les solutions et produits du Groupe Lhoist sont commercialisés dans le monde entier sous les marques Calexor® et Flucal®.

Extraction de minerai de fer

La chaux intervient dans bon nombre d'opérations de traitement des minéraux. Au cours des phases de concentration, elle facilite la récupération des fines de minerais. Elle contrôle également la valeur du pH afin d'ajuster la viscosité du mélange lorsque son transport par canalisations est nécessaire. Ajouter de la chaux hydratée à ce stade augmente le pH et permet la purification de l'eau. Cela contribue à accroître la précipitation des fines de minerais de fer qui peuvent alors être récupérées.

Agglomération

Nos experts se tiennent à votre disposition pour vous aider à optimiser les performances de vos installations d'agglomération de minerais de fer en utilisant nos produits au cours des phases d'agglomération et de pelletisation.

Augmentation de la productivité des usines d'agglomération

Le carbonate de calcium broyé (castine) sert comme fondant au cours de l'agglomération du minerai de fer. Il ajuste la chimie de la charge ferreuse et joue un rôle important dans la formation du laitier dans le haut fourneau. Les liants à base de chaux augmentent la productivité des installations d'agglomération. De plus, dans le cas de minerais de fer ultra-fins, la productivité peut être maintenue grâce à des liants spécifiques à base de chaux.

Pelletisation

Le pelletisation (ou bouletage) implique l'agglomération de minerais ultra-fins et d'autres matériaux bruts tels que du charbon, de la chaux hydratée ou du calcaire. Après homogénéisation des matériaux dans des proportions adaptées, le mélange est envoyé vers une assiette granulatrice ou un tambour de pelletisation. Il en résulte des pellets d'un diamètre compris entre 8 et 18 mm qui sont cuits à 1 350 °C environ afin d'accroître leur résistance mécanique. La chaux hydratée est une alternative efficace, en tant que liant, à la bentonite riche en SiO2 .

Disco pelot

Correction de la basicité

Dans les usines de pelletisation, les fines de calcaire et de dolomie permettent d'obtenir des produits de basicité adaptée (rapport CaO + MgO / SiO2 ). 

Laitier de qualité haut fourneau

La dolomie crue apporte le MgO dont le procédé a besoin pour obtenir la fluidité du laitier souhaitée.

Désulfuration de la fonte

Flucal® est une chaux vive moulue et fluidisée. Spécifiquement mise au point pour être injectée lors du processus de désulfuration de la fonte, elle est injectée soit en poche droite soit en wagon-torpille. L'injection d'un mélange de Flucal® et de magnésium dans le métal en fusion offre un procédé rentable et écologique pour la désulfuration de la fonte.

Flucal® :

  • réduit le volume du laitier,
  • divise de moitié les pertes en fer grâce à une plus faible viscosité du laitier,
  • diminue les coûts par rapport à ceux d'autres réactifs,
  • est plus sûr à manipuler et à stocker, au même titre que le laitier qui résulte de l'opération.

Le laitier de chaux peut être recyclé.

Flucal® peut être utilisé :

  • dans un processus de co-injection, en association avec du magnésium,
  • en mono-injection, sous forme de mélange chaux-magnésium (Flucal® M), après mélange dans nos installations.

Nous fournissons une assistance technique et un suivi au cours des essais et de la mise en route. Nous offrons aussi des analyses de données et une aide R&D permanente.

Schlackenbeet

Fabrication de l'acier

Laitier de qualité = Acier de qualité

La chaux vive est un produit actif indispensable pour l'élimination de la silice et de l'oxyde de phosphore dans les convertisseurs comme dans les fours à arc électrique. La chaux absorbe les impuretés après formation du laitier. La qualité de la chaux est essentielle pour produire un laitier performant, tout en étant respectueux de l'environnement.  

Prolongement de la durée de vie des réfractaires

Vous pouvez améliorer le procédé d'affinage de l'acier en ajoutant de la chaux dolomitique, soit sous forme pure, soit en mélange chaux calcique/chaux dolomitique. La chaux dolomitique augmente la durée de vie des revêtements réfractaires qui garnissent les convertisseurs en les protègeant également contre l'effet agressif de certaines impuretés présentes dans le métal en fusion. L'ajout de chaux dolomitique apporte du MgO en solution dans le laitier. Le surplus de MgO protège les briques réfractaires et les trous de coulée, en réduisant ainsi la nécessité de guniter et de réparer le revêtement.

Métallurgie secondaire

Amélioration de la formation du laitier 

Des mélanges sur mesure à base de chaux calcique et de chaux dolomitique sont disponibles pour les opérations de métallurgie secondaire. La chaux vive facilite la création de laitier et permet la désulfuration de l'acier. La chaux dolomitique est utilisée pour accélérer la formation du laitier et renforcer la protection des réfractaires.

Productivité accrue

La chaux dolomitique accélère le procédé en augmentant la productivité et en améliorant l'acier obtenu. Elle protège également les revêtements réfractaires. La réduction des temps d'arrêt nécessaires aux réparations des réfractaires et à la maintenance améliore encore la productivité.

Traitement des polluants

Conformité économique vis-à-vis de la législation

Dans le domaine de la sidérurgie, les fumées, l'eau et les sous-produits doivent être traités afin de satisfaire aux exigences très strictes en matière de rejets. Nos experts spécialisés dans les questions environnementales peuvent collaborer avec vous pour développer des produits susceptibles de vous aider à respecter la législation en vigueur en mettant en œuvre des solutions efficaces et économiques. Nous pouvons vous aider à éliminer ou commercialiser certains sous-produits sidérurgiques. Ainsi, les fines non recyclables recueillies par le système d'extraction du four peuvent être stabilisées et réutilisées comme matériau de durcissement pour la consolidation des mines. Il est possible également de valoriser le laitier de convertisseur dans d'autres secteurs.

Déshuilage des boues de laminoir FR

L'industrie doit faire face à une réglementation environnementale de plus en plus stricte, des ressources en matières premières qui s'épuisent et aux coûts des métaux en hausse. Ces défis rendent la mise en œuvre de procédés spécifiquement dédiés au traitement des déchets métallurgiques et à la valorisation de leur contenu encore plus pertinente. Les boues grasses de laminoir sont des sous-produits classiques de sidérurgie. Il est possible de récupérer leur teneur en fer sans gêner le processus.

Le fournisseur de services d'ingénierie et de technologies dans l'industrie du fer et de l'acier Paul Wurth, a collaboré avec Lhoist au développement d'un processus de déshuilage innovant employant une approche pyrométallurgique à basse température.

Le procédé :

  • est facile à intégrer dans un processus de fabrication d'acier standard,
  • ne nécessite aucune préparation spécifique du résidu avant son enfournement,
  • est d'une flexibilité dépendant de l'analyse des boues,
  • offre un oxyde de fer de qualité,
  • fournit un oxyde déshuilé facile à manipuler et à charger dans la chaîne d'agglomération,
  • n'a pas d'impact sur les autres procédés sidérurgiques de l'usine.

Traitement des fumées

De très faibles taux d'émission sont actuellement autorisés pour les effluents gazeux tels que les gaz acides, les dioxines, les furanes et les métaux lourds. Pour répondre à ces exigences, vous avez besoin d'un réactif et d'un procédé très efficaces, intégrables aux installations existantes. En vue du traitement des gaz brûlés en voie séche, la chaux hydratée permet de neutraliser le dioxyde de soufre (SO2) et d'autres gaz acides. Sorbacal® SP est une chaux hydratée présentant un haut volume poreux. Ce produit a été spécialement élaboré pour accroître l'efficacité des systèmes d'épuration des effluents gazeux par voie sèche et réduire les coûts d'élimination.

Nous fournissons des mélanges sur mesure de chaux comprenant du charbon actif, du coke obtenu à partir de lignite ou des minéraux spéciaux pour piéger les polluants (ex : dioxines et furanes). L'effet neutralisant de la chaux associé au pouvoir de captation en micropolluants des additifs ne possède pas les désavantages associés à l'injection d'un charbon pur actif.

Le lavage des fumées est une alternative à la voie sèche. Les réactifs Sorbacal® neutralisent les gaz acides par vaporisation de lait de chaux.

En savoir plus : www.sorbacal.com

 

TKN Sedibecken

Neutralisation des eaux acides

Neutralac® SLS 45 neutralise les eaux acides issues du décapage, du rinçage et du lavage des effluents gazeux. Il garantit également un pH approprié et précipite les métaux lourds. À l'issue de la sédimentation, l'eau peut être recyclée pour être réintroduite dans le système ou être éliminée.

En savoir plus : http://www.neutralac.com/fr

Stabilisation des boues

Le traitement de l'eau génère une certaine quantité de boues. L'ajout de lait de chaux avant la filtration permet de filtrer plus facilement la boue. Neutralac® conditionne les gâteaux de filtration ou les boues centrifugées en facilitant à la fois leur manipulation, leur stockage et leur élimination.

Les fumées des convertisseurs contenant des poussières sont généralement lavées. Vous pouvez chauler les boues qui résultent de cette opération et recycler les matériaux contenant du fer afin de les réutiliser.

Si les boues ne peuvent être valorisées, elles peuvent être séchées et solidifiées à l'aide de chaux vive moulue, ce qui améliore leur manutention, leur transport et leur stockage.