Réhabilitation des sites naturels

Étant donné que nos activités reposent sur la valorisation d'une ressource naturelle issue du sol, Lhoist croit fermement qu'il est de son devoir de rendre à la nature ce qu'elle lui a donné. Le fait de posséder des gisements longtemps avant d'en commencer l'exploitation signifie que nous pouvons étudier le site et nous assurer que, quand nous le laisserons plusieurs décennies plus tard, nous le réhabiliterons voire l'améliorerons. Nous consultons des experts dans ce domaine et élaborons des stratégies dans le cadre de la gestion de nos carrières.

Création d'une réserve naturelle

Dans cette carrière, l'extraction du calcaire par le Groupe Lhoist a cessé au bout d'un siècle d'activités. En coopération avec la municipalité d'Amay (Belgique), le Département Nature et Forêt et la région wallonne, nous avons lancé une initiative visant à créer une réserve naturelle officielle s'étendant sur 28 ha. L'ancienne carrière favorise la colonisation des espèces protégées dans un habitat naturel ouvert comprenant une étendue d'eau et des parois rocheuses. Une partie du terrain sera ouvert au grand public et une zone protégée sera seulement accessible au public au cours de visites guidées. Toutes les parties ont signé une charte afin de poursuivre leur coopération pour une période d'au moins 30 ans.

 

Protection des crapauds accoucheurs

Un certain nombre de sites d'extraction, notamment la petite carrière Dachskuhle (Allemagne), ne fonctionnent pas en continu. Au cours des périodes d'inactivité, les conditions à la surface de la mine de Dachskuhle sont favorables à l'installation des crapauds accoucheurs. À ce jour, les résultats montrent que l'espèce se reproduit correctement et que les amphibiens sont résistants et en bonne santé. Les blocs calcaires et les grandes pièces d'eau permanentes fournissent des habitats secondaires importants aux espèces en danger et strictement protégées dans une zone densément peuplée.

 

Le projet Hibou : défense d'une espèce en voie de disparition

Le projet Hibou vise à surveiller la présence de grands-ducs, en nombre croissant, ayant réintégré une zone comprenant des carrières actives et des carrières fermées. Les mines représentent des habitats secondaires importants dans une zone densément peuplée pour ces espèces en danger et strictement protégées. Un expert en ornithologie étudie les habitats de ces oiseaux dans les sites d'extraction, le développement de la population et leur reproduction, ainsi que les nouvelles générations et les techniques de chasse. Le projet cherche également à améliorer l'habitat des hiboux. Le projet est issu de la collaboration entre l'industrie de la chaux et les autorités locales, chacune des parties ayant signé le contrat de droit public.

 

Des orchidées dans une carrière

En activité depuis le XIXe siècle, la carrière Voska (Allemagne) a abouti à la création de différentes formes de parois. Au cours d'une interruption des activités d'extraction, plusieurs espèces d'orchidées ont commencé à pousser et à se reproduire, ce qui prouve les conditions exceptionnelles de l'habitat. Il en résulte une importante population de cette espèce strictement protégée. Lhoist a négocié l'extension du site et a mis fin à l'extraction du calcaire qui aurait affecté la croissance des orchidées.